dimanche 5 février 2017

Se réapproprier sa vie.

Il est 21h30 au moment où je commence à écrire cet article. J'avais envie d'écrire un billet d'humeur sans savoir exactement ce que j'allais y dire. Et au moment où j'ai ouvert Blogger, ça m'est apparu très distinctement. 

Demain, je reprends le chemin du travail après 3 semaines d'arrêts. Je croulais sous le stress, sous la pression, sous les contraintes. Le manque d'envie était flagrant, il m'accablait tellement. Je ne l'ai pas caché: l'année 2016 a été particulièrement pénible pour moi (et aussi pour mon entourage proche) et j'avais encore toute la fatigue accumulée, le stress, les problèmes qui couraient en moi malgré mon envie de tourner la page. 

J'ai envie de conclure cette période d'inactivité professionnelle par cet article. Pour me souvenir de cet état d'esprit dans lequel je suis à l'instant actuel. Je me suis reposée et contre toute attente, malgré l'envie, ça n'a pas été le plus évident. Les nerfs étaient toujours soumis à rude épreuve au début de ma pause. Puis, plus le temps allait, plus mon esprit se dégageait de ces contraintes étouffantes liées au travail pour la plupart. J'avais écrit dans mon agenda des tas d'activités qui étaient destinées à me réapproprier mon temps, ma vie, mes envies, ma personne. Se consacrer majoritairement au travail est nocif et même si en tant que jeune prof', tu es confronté à ce problème comme moi, tu dois t'arrêter. For your own sake. 

J'ai repris conscience de certaines choses, j'apprends à me consacrer du temps, j'apprends à gérer les imperfections, à gérer mes émotions et mon stress. J'ai débuté un cahier de développement personnel pour m'aider à ne pas lâcher mes objectifs pour 2017. Ma vie personnelle prendra la part qui lui revient. Je ne suis pas égoïste de vouloir me consacrer du temps. Je dois me répéter ces phrases pour me donner de la force et me persuader qu'elles sont vraies. Parce que je recommence le travail demain et quand je vois le boulot qui m'attend déjà, Seigneur, j'en aurai bien besoin. Mais je ne suis pas stressée, loin de là.

Je reprends le chemin de l'école demain et j'ai envie de revoir mes élèves, j'ai envie de retrouver mes collègues sans perdre de vue que ma vie personnelle est importante. Alors si la Chibi du futur relit cet article et qu'elle est retombée dans ses vieux travers, qu'elle croule à nouveau sous ce poids sans nom d'obligations, qu'elle relise ces lignes importantes. Jusqu'au bout parce qu'en cet instant, je suis maîtresse de ma vie et je maîtrise les contraintes, plus le contraire. 



Se réapproprier sa vie

10 commentaires:

  1. Bonne reprise alors. Avec toute l'énergie et la motivation qu'il te faudra !

    RépondreSupprimer
  2. Je te souhaite une bonne reprise et surtout, de parvenir à maintenir cette bonne résolution de prendre du temps pour toi. C'est sûr que c'est important de profiter et de se poser et que la vie, c'est bien plus qu'un travail...

    Gros bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mag ♥ C'est déjà chaud, je viens de faire un lundi-mardi-mercredi avec des journées de 10 à 12h de taf mais avec la formation comprise dedans donc c'est incompressible... :/ Mais j'essaie, j'essaie :D

      Bisous!

      Supprimer
  3. J'espère que tu atteindras tes objectifs et que ça se passera mieux pour la suite ! COurage pour la reprise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'essaie de veiller au grain en tout cas ^^
      Bisous!

      Supprimer
  4. En effet, ce n'est pas égoïste de se consacrer du temps : je pense qu'en prenant soin de soi, on se donne ensuite la possibilité de prendre soin des autres :)
    Bonne reprise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu sais encore plus ce que ça représente parce que quand on travaille chez soi, on perd vite la notion du temps et le travail/vie privée aussi. Tes vacances se sont bien passées, d'ailleurs? :D

      Bisous!

      Supprimer
    2. C'est vrai qu'en travaillant chez soi ça peut être compliqué de faire la part des choses et de se couper complètement du travail ; parfois je me dis "A telle heure je m'arrête" et deux heures après j'y suis encore, parce que je veux faire au mieux x) Mais quand on donne une trop grosse part au travail (même un travail que l'on adore!) je trouve que l'on perd vite son énergie, et ça déteint sur d'autres domaines de notre vie. Dans ces cas-là c'est important de savoir prendre du recul :)
      Mes vacances se sont très bien passées ! Je suis allée voir de la famille. Partir sans mon ordinateur, c'est le meilleur moyen pour moi d'être VRAIMENT en vacances, sans avoir tendance à travailler ;)

      Supprimer
    3. Oui c'est clair que c'est pas facile une fois que tu es lancée, tu te dis "bon, si je m'arrête maintenant, ça me coupe dans mon élan". Et puis tu mets des plombes à te reconcentrer mais derrière, parfois, tu te chopes une fatigue d'enfer ^^'
      Des vacances sans ordi, c'est le top ça! ♥

      Supprimer